28/07/2005

Fer et cholestérol

Une nouvelle étude vient de montrer que l'association d'excès de fer et de cholestérol augmente les risques de cancer.
Un taux de cholestérol sanguin est souvent dû à une alimentation déséquilibrée, la sédentarité ou à une origine génétique.
L'excès de fer n'est pas associé à une alimentation déséquilibrée mais à un problème génétique.
Le Dr Zamara explique pourquoi ce cocktail favorise les risques de cancer.

 
Le fer et les lipides se combinent pour créer un stress oxydatif, lequel joue un rôle dans le développement du cancer", explique le Dr Arch G. Mainous III, de l'université médicale de Caroline du Sud à Charleston.

Dans l'étude qu'il a menée avec ses collègues auprès de 3.278 personnes incluses dans la vaste étude de cohorte Framingham, présentant un taux élevé de fer et de lipides, l'incidence du cancer était de 6 nouveaux cas pour 1.000 personnes-années de suivi.

Un taux de fer sérique élevé et une forte concentration sanguine de VLDL-cholestérol étaient indépendamment associés à un risque accru de cancer. Combinés, ces deux paramètres avaient un effet synergique, multipliant par 2,68 le risque de cancer. Ce sur risque était encore plus important lorsqu'une personne présentait à la fois un taux de fer sérique élevé et un faible taux sanguin de HDL-cholestérol (2,82).

"Ces résultats confortent l'hypothèse selon laquelle l'oxydation du cholestérol par le fer augmente le stress oxydatif, qui peut conduire au développement d'un cancer", conclut le Dr Mainous. Et d'ajouter : "si ces résultats sont confirmés dans d'autres études, cela soulignerait la nécessité de mener des études d'intervention pour réduire les taux sanguins de fer et/ou de lipides chez les personnes qui présentent une double élévation de ces substances afin de réduire le risque de cancer".

 

http://www.i-dietetique.com/?action=breves&id=2854...

 



09:27 Écrit par T | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.