28/07/2005

David et les pêches

Bonjour David.

Sujet ou plutôt fruit du jour : la pêche.

La Pêche


Fruits de l'été par excellence, les pêches et nectarines sont les reines des rayons fruits de juin à septembre.
La France est le 4e pays européen producteur de pêches et de nectarines avec 15% de la production environ. Sur les 4.4 millions de tonnes de fruits produits annuellement par la France, la pêche représente environ 13% et tient le 2e rang, loin derrière la pomme qui représente 59% des volumes. En 2004, la consommation des français s'est redressée alors qu'elle était en baisse depuis 2000. Les français ont consommé en 2004 : 525 kg/100 ménages de pêches et de nectarines.

Composée à 87% d'eau, la pêche s'intègre parfaitement à l'alimentation estivale. Elle possède des propriétés réhydratantes et désaltérantes appréciées. De plus, son eau favorise l'élimination des toxines. Avec un apport énergétique de 40 kcalories, la pêche est modérément calorique et tout à fait compatible avec un alimentation saine et équilibrée. Ses fibres facilitent le fonctionnement intestinal avec douceur et efficacité.

De tous les fruits à noyau, généralement pauvres en vitamine C, les nectarines sont les plus riches : 20mg pour 100g. Quant à la pêche, elle fournit 8 à 10 mg de vitamines C, soit environ 10 à 12% de l'apport quotidien conseillé.

En mariant les attraits d'un produit moderne, la nectarine, avec la typicité d'un fruit rustique et traditionnel, la pêche de vigne, on a donc obtenu une « nectarine de vigne », c'est-à-dire une nectarine à chair sanguine.
Baptisé Nectavigne, ce fruit de terroir, coloré, franc, tout à la fois rustique, noble et racé part aujourd'hui à la conquête des palais subtils des gourmets.

 

Valeur nutritive au 100 g
Calories: 52, eau : 89%, h. de carbone : 11 g, protéines : 0,7 g. Riche en vitamines A, B, C, niacine, potassium, calcium, magnésium, sélénium

Achat
Contrairement à d'autres fruits, la pêche ne mûrit pas ou mal sur le comptoir de la cuisine aussi faut-il l'acheter à parfaite maturité. Recherchez une pêche parfumée dont la chair obéit à une simple pression du doigt et sans meurtrissures. Sa couleur n'est pas un signe évident de maturité même si elle est cramoisie, c'est un phénomène génétique.

Conservation
Dans le bac à légumes du réfrigérateur mais le froid tue son arôme Congélation : peler, dénoyauter, placer les oreillons bien à plat sur une plaque, congeler, ensacher

Propos de cuisine
Plutôt associée aux desserts, la pêche accompagne à merveille le canard, le foie de veau, et le crabe. À cause du velouté de sa chair, on peut la réduire en crème facilement et en faire des sorbets, des bavaroises, des glaces.

  • Choisir une variété à chair blanche très sucrée pour les salades de fruit
  • Choisir une pêche à chair jaune, plus grosse, plus résistante, pour la cuisson au four, rôtie au beurre, pochée ou en tarte
  • Choisir une pêche de vigne, moins sucrée, pour accompagner une volaille ou pocher dans le Bordeaux
  • Comment éplucher une pêche? Plonger 20 secondes dans l'eau bouillante, 5 secondes dans l'eau glacée et éplucher
http://www.saveursdumonde.net/ency_4/peche/peche3.htm...


10:56 Écrit par T | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

reviens david, presenter la gastronomie à télématin,
aujourd'hui c'est vraiement pas bon caca devrait commencer par
la plonge. la rubrique culinaire ,faut un PRO,entre autre,
David MARTIN .

Écrit par : leroy | 23/11/2010

Les commentaires sont fermés.